conduire


conduire

conduire [ kɔ̃dɥir ] v. tr. <conjug. : 38>
Xe; lat. conducere, rac. ducere « conduire »
I
1Mener (qqn) quelque part. accompagner, 1. amener, diriger, guider, mener. Conduire qqn chez le médecin. Conduire un enfant à l'école. Conduire qqn en prison. escorter. Conduisez-moi jusqu'à lui. Conduire ses invités jusqu'à la porte. raccompagner, reconduire. Par ext. Conduire des soldats au combat, à l'assaut. entraîner, mener. Vieilli Conduire qqn à l'autel. Se laisser conduire comme un enfant : faire preuve d'une docilité extrême.
Par ext. Littér. Diriger. Conduire les pas de qqn. Littér. Conduire ses pas vers : se diriger. — Conduire la main d'un enfant. guider, tenir .
Mener (qqn, qqch.) quelque part en voiture. Taxi, conduisez-moi à l'Opéra. Transporteur qui conduit un chargement en Hollande.
2Diriger (un animal). Conduire un troupeau, une caravane. Manège Conduire un cheval de la main. Le plus vieil éléphant conduit le troupeau.
3Diriger (un véhicule). Conduire une voiture, un autobus, un tracteur. Voiture agréable, facile à conduire. Absolt Savoir conduire. Il conduit bien. Permis de conduire. Apprendre à conduire. C'est moi qui conduis (cf. Prendre le volant). Il parle peu quand il conduit (cf. Être au volant).
Manœuvrer (un engin). Conduire une pelleteuse, une grue.
4(Choses) Faire passer, transmettre. Corps qui conduisent la chaleur, l'électricité. conducteur. Conduire l'eau, la faire aller d'un endroit à un autre par des canalisations. ⇒ canaliser, drainer.
5(Choses) Faire aller quelque part. Ce bus vous conduira à la gare. Ses traces nous ont conduits jusqu'ici. Cette route (vous) conduit à la ville. mener.
6Faire agir, mener en étant à la tête. commander, diriger, gouverner. Conduire une armée, une flotte. Conduire une entreprise, une affaire. administrer, diriger, gérer; 2. manager. Conduire des travaux. surveiller. Littér. Conduire une intrigue, un complot. Conduire un orchestre, une danse, en diriger le mouvement. Vieilli Conduire la danse, conduire le bal. Danse en couple, où l'un des deux conduit.
7(Abstrait) Amener (qqn) à être dans telle situation. (Sujet personne) Son entraîneur l'a conduit à la victoire. mener. Il l'a conduite au désespoir. acculer, pousser, réduire. (Sujet chose) Une politique qui nous a conduits à l'échec. Où tout cela nous conduit-il ? entraîner. (Avec l'inf.) Cela me conduit à vous mettre en garde. inciter. Pass. 1. amener. Nous avons été conduits à prendre cette décision...
8(Abstrait) Mener, faire progresser (qqch.). Conduire un récit, une intrigue, un raisonnement ( raisonner) . P. p. adj. Un récit bien conduit.
IISE CONDUIREv. pron. Se diriger. Fig. Se comporter. agir, se comporter. Façon de se conduire. conduite. Comment faut-il se conduire en pareille situation ? Se conduire bien, mal. Il s'est mal conduit envers (avec) sa mère. Il ne sait pas se conduire en société. tenir. ⊗ CONTR. Abandonner, laisser. Obéir.

conduire verbe transitif (latin conducere, de ducere, mener) Mener quelqu'un, un animal avec soi vers un lieu déterminé, les accompagner à pied ou avec un véhicule : Conduire des troupeaux aux champs. Transporter quelqu'un, quelque chose dans un véhicule vers un lieu déterminé : Chauffeur, conduisez-moi à la gare Saint-Lazare. Mener à tel ou tel lieu en y aboutissant ou en le desservant : Escalier qui conduit à la cave. Guider le chemin de quelqu'un vers : Ses traces nous ont conduits jusqu'ici. Amener quelque chose dans un lieu déterminé : Cette canalisation conduit l'eau dans la cuisine. Guider quelqu'un, un animal, dans ses déplacements, quelque chose dans son mouvement : Conduire un cheval par la bride. Être devant, en tête : Conduire le deuil, le convoi. Amener, entraîner quelqu'un vers tel ou tel état, à faire telle action : Vous l'avez conduit au désespoir. Je me demande ce qui l'a conduit à se suicider. Élaborer le développement, le déroulement d'une action, d'un raisonnement : Il a mal conduit son affaire. Diriger un groupe, une entreprise : Conduire un orchestre. Guider quelqu'un dans son existence ou être l'élément moteur qui le pousse à agir d'une certaine manière dans son existence : C'est l'argent qui conduit le monde. Assurer la direction d'un véhicule, faire les manœuvres nécessaires pour qu'il se mette en mouvement et suive tel ou tel chemin : Conduire un bateau. Apprendre à conduire.conduire (citations) verbe transitif (latin conducere, de ducere, mener) Pierre Corneille Rouen 1606-Paris 1684 On va d'un pas plus ferme à suivre qu'à conduire. Imitation de Jésus-Christ, I, ch. IX (Traduction) Marie-Madeleine Pioche de La Vergne, comtesse de La Fayette Paris 1634-Paris 1693 Les passions peuvent me conduire, mais elles ne sauraient m'aveugler. La Princesse de Clèvesconduire (expressions) verbe transitif (latin conducere, de ducere, mener) Conduire la chaleur, l'électricité, en parlant d'un corps, les propager, être conductible. Littéraire. Conduire la main, les pas de quelqu'un, l'aider dans ses actes. ● conduire (synonymes) verbe transitif (latin conducere, de ducere, mener) Mener quelqu'un, un animal avec soi vers un lieu déterminé...
Synonymes :
Transporter quelqu'un, quelque chose dans un véhicule vers un lieu déterminé
Synonymes :
Mener à tel ou tel lieu en y aboutissant ou...
Synonymes :
Guider le chemin de quelqu'un vers
Synonymes :
- entraîner
Guider quelqu'un, un animal, dans ses déplacements, quelque chose dans son...
Synonymes :
Être devant, en tête
Synonymes :
Amener, entraîner quelqu'un vers tel ou tel état, à faire...
Synonymes :
- réduire
Élaborer le développement, le déroulement d'une action, d'un raisonnement
Synonymes :
- gérer
- régir

conduire
v.
rI./r v. tr.
d1./d Mener, guider, transporter (un être animé) quelque part. Conduire des voyageurs. Conduire un troupeau aux pâturages. Syn. accompagner.
d2./d Faire aller, aboutir. Ce chemin conduit au lac.
Fig. Le désespoir l'a conduit au suicide.
d3./d Commander, diriger, être à la tête de. Conduire ses troupes, un pays, une entreprise.
|| Conduire un deuil: marcher en tête du cortège funèbre.
d4./d être aux commandes (d'un véhicule). Conduire un train, une voiture.
Absol. Bien conduire (une auto). Permis de conduire.
d5./d PHYS Transmettre (la chaleur, l'électricité).
rII./r v. Pron. Se comporter. Bien, mal se conduire.

⇒CONDUIRE, verbe trans.
I.— Emploi trans.
A.— [Le suj. désigne une pers.]
1. [Le compl. désigne un être animé; il peut être suivi d'une constr. prép. (chez, à, dans, en, vers)]
a) Emmener vers un lieu déterminé. Conduire un cheval à l'abattoir; conduire qqn en prison :
1. L'EXEMPT. — Au nom du roi, messieurs, je vous arrête (...).
DUBOULOY. — Où nous conduisez-vous?
L'EXEMPT. — À la Bastille!
A. DUMAS Père, Les Demoiselles de Saint-Cyr, 1843, I, p. 119.
2. Monsieur Maurice! Mais il ne se pressait pas, conduisait à l'écurie les chevaux fumants, donnait surtout au sien un coup d'œil paternel.
ZOLA, La Débâcle, 1893, p. 68.
b) Mener, amener, entraîner. Conduire ses hommes au combat. Bon voyage, petite créature, que Dieu te conduise où tu veux aller! (E. DE GUÉRIN, Journal, 1836, p. 116).
[Constr. passive] Être conduit à + inf. Je serais conduit à inférer que chaque objet est en lui-même un monde complet (E. DELACROIX, Journal, 1856, p. 227).
Expr., fig. Conduire qqn en bateau. Se jouer de quelqu'un avec de fausses promesses.
c) Accompagner quelqu'un pour lui rendre honneur, en signe de politesse ou pour lui prêter assistance. Conduire ses invités à la porte de la maison :
3. Béatrix chargea Isambard d'aller sur-le-champ chercher Olivier et les autres chevaliers françois, afin de les conduire au-devant du général de l'empereur.
Mme DE GENLIS, Les Chevaliers du Cygne, 1795, t. 3, p. 192.
Expressions
Conduire une femme à l'autel. L'épouser. Je doute que son fils [de Tourterot] te conduise jamais à l'autel (E. LABICHE, Deux papas très bien, 1845, I, 10, p. 404).
Conduire le deuil (p. méton.). Marcher en tête du convoi funèbre. Monsieur de Lautréamont conduisit le deuil (J. LORRAIN, Contes pour lire à la chandelle, La bonne Gudule, 1897, p. 79).
d) Transporter une personne d'un lieu dans un autre. Conduire un ami à la gare :
4. Le procureur doit se rendre, pour régler un différend, à Saint-Landry. Il vous conduira à la gare dans notre voiture.
HUYSMANS, En route, t. 1, 1895, p. 237.
e) Guider, diriger :
5. — Dieu nous conduit, mon enfant.
Dieu nous conduit par la main.
Nous sommes dans la main de Dieu...
C. PÉGUY, Le Mystère de la charité de Jeanne d'Arc, 1910, p. 52.
P. méton. Conduire un orchestre :
6. Il se sentait si honteux si honteux de la niaiserie, du pathos prétentieux, de la fausseté criante des mots, des gestes, des attitudes, que par moments, tandis qu'il conduisait l'orchestre, il n'avait plus la force de lever son bâton : ...
R. ROLLAND, Jean-Christophe, La Révolte, 1907, p. 487.
Emploi abs. Se laisser conduire. Se laisser conduire au spectacle. Accepter une invitation. Se laisser conduire comme un enfant. Faire preuve d'une grande docilité :
7. Il s'apaisa pourtant, et, d'un air stoïque, se laissa conduire vers le poste de la rue Descartes.
FLAUBERT, L'Éducation sentimentale, t. 1, 1869, p. 39.
Terme de manège. Conduire un cheval étroit ou large. Lui faire parcourir un cercle plus ou moins grand.
f) Lang. littér. Diriger la conduite, l'éducation de quelqu'un.
2. [Le compl. désigne une chose]
a) Diriger, manœuvrer un véhicule. Conduire un avion, une automobile :
8. Il fallait pour conduire avec moi la voiture qui devait les ramener, il fallait quelqu'un de sérieux qui ne nous versât pas dans un fossé et d'assez débonnaire aussi, car le grand-père Charpentier jurait facilement et la grand'mère était un peu bavarde.
ALAIN-FOURNIER, Le Grand Meaulnes, 1913, p. 18.
Absol. Savoir conduire, permis de conduire. Donc, en voiture, mon cher confrère, en voiture. C'est moi qui vais conduire (ROMAINS, Knock, 1923, I, p. 7).
Fig. Conduire sa barque. Savoir mener ses affaires :
9. Avec cela que les femmes entendent quelque chose à la politique! va, ma pauvre vieille, si tu conduisais la barque, nous ferions vite naufrage.
ZOLA, La Fortune des Rougon, 1871, p. 232.
b) Assurer l'exécution, la direction d'une affaire :
10. Sur ces plaintes, le comte de Saint-Pol, fils du duc de Brabant et le neveu du duc Jean, fut nommé lieutenant du roi à Paris, et chargé de conduire toutes les affaires de la guerre...
BARANTE, Hist. des ducs de Bourgogne, t. 4, 1821-24, p. 217.
11. Emma (...) savait conduire sa maison. Elle envoyait aux malades le compte des visites, dans des lettres bien tournées qui ne sentaient pas la facture.
FLAUBERT, Madame Bovary, t. 1, 1857, p. 46.
COMM. Conduire l'étoffe bois à bois. Mesurer l'étoffe sans l'étirer.
MATH. Conduire une ligne. La faire passer par différents points :
12. L'évêque d'Hippone (...) supposait en conséquence que, si du zénith au nadir de différents lieux on conduisait autant de lignes droites, ces lignes seraient parallèles entre elles; ...
PROUDHON, Qu'est-ce que la propriété? 1840, p. 137.
TECHNOL. Conduire la pierre. La mener sur des rouleaux jusqu'à la sortie de la carrière.
c) Veiller à l'évolution de. Conduire une futaie, une forêt. L'aménager. Conduire un arbre. Diriger par la taille son développement.
d) Domaine de l'esthétique. Développer l'intrigue d'une œuvre, la mener à bonne fin. Conduire l'action d'une comédie; conduire un tableau :
13. Il faut une force singulière pour pouvoir en même temps embrasser l'ensemble de l'ouvrage et le conduire avec l'abondance ou la sobriété nécessaires...
E. DELACROIX, Journal, 1852, p. 393.
B.— [Le suj. désigne une chose]
1. [Le compl. d'obj. dir. désigne un être animé]
a) Mener. Cette route nous conduit à la ville :
14. Quand par hasard le sentier nous conduisait à la porte de ces maisons enfoncées, comme des nids humains, dans ces vagues de verdure nous ne voyions, sur la physionomie de ses heureux et bons habitants, ni surprise, ni humeur, ni colère.
LAMARTINE, Voyage en Orient, t. 2, 1835, p. 76.
15. Or, si l'on essaie de pousser jusqu'au bout, comme je le tente dans cet essai, la logique et la cohérence des faits, n'est-ce pas à la perspective exactement contraire que nous conduisent légitimement les notions d'espace-temps et d'évolution? ...
TEILHARD DE CHARDIN, Le Phénomène humain, 1955, p. 287.
b) Animer, pousser, inspirer la façon d'agir. La sagesse conduit le philosophe :
16. Trois mobiles principaux conduisent d'ordinaire les hommes au combat, l'amour de la patrie et de la liberté, l'amour de la gloire, et le fanatisme de la religion.
Mme DE STAËL, De l'Allemagne, t. 1, 1810, p. 56.
[Constr. prép.] Conduire à + subst. ou + inf. La misère conduit l'homme au désespoir ou à voler. L'océan devrait conduire aux mêmes pensées (ALAIN, Propos, 1924, p. 634) :
17. Il est infiniment probable qu'une observation impartiale des sociétés de fourmis et d'abeilles nous conduirait à reviser bon nombre d'opinions touchant la perfection de leurs instincts sociaux.
J. ROSTAND, La Vie et ses problèmes, 1939, p. 98.
2. [Le compl. d'obj. direct désigne une chose] PHYS. Propager, faire passer. Corps qui conduisent la chaleur, l'électricité.
II.— Emploi pronom.
A.— À sens réfléchi
1. Vx. Se diriger.
2. Se comporter. Se conduire bien, mal; façon de se conduire :
18. C'était un complot, un piège qu'on lui avait tendu. Il se conduisait mal? Il se conduirait plus mal encore. Il brûlait de les insulter, lui cet hypocrite, elle, cette femme toujours décevante.
ARLAND, L'Ordre, 1929, p. 251.
Absol. Se comporter suivant les règles du savoir-vivre :
19. « Pas possible ce soir, mon chéri, je suis prise » et, paisiblement, habitué à la phrase sans doute, il avait disparu. Au moins en voilà un qui savait se conduire! ...
ZOLA, Nana, 1880, p. 1220.
B.— À sens passif. Se manœuvrer. Cet engin se conduit aisément.
Prononc. et Orth. :[], (je) conduis []. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Fin Xe s. conducent 3e pers. plur. ind. prés. « (d'une personne) emmener, faire aller avec soi dans un lieu » (Passion de Clermont, éd. d'Arco Silvio Avalle, 244); ca 1100 « accompagner » (Roland, éd. J. Bédier, 685); en partic. a) 1172-75 « pour mettre en sûreté » (CHR. DE TROYES, Chevalier Charrette, éd. M. Roques, 4135); b) 1828 conduire le deuil (DELÈCLUZE, Journal, p. 49); c) 1829 conduire à l'église « épouser quelqu'un » (BÉRANGER, Chansons, t. 1, p. 35); 2. ca 1100 « pousser quelqu'un à certains actes » (Roland, éd. J. Bédier, 46); ca 1175 « (le suj. désigne une chose) mener » par amors conduit (CHR. DE TROYES, Cligès, éd. A. Micha, 2760); 3. « faire agir, mener en étant à la tête » a) 1372 jur. conduire le cas « poursuivre en justice » (Ord. V, 520 ds GDF.); 1479 conduire un procès (ds BARTZSCH, p. 66); b) 1474 « administrer » (Ordonnances des rois de France, XVIII, 11, 20, ibid., p. 32); c) 1845 conduire un chœur (LECONTE DE LISLE, Poèmes antiques, Hélène, p. 52); 4. a) 1690 « assurer la direction d'un véhicule » conduire un attelage (FUR.); 1846 absol. conduire (A. DUMAS Père, Le Comte de Monte-Cristo, t. 2, p. 82); d'où fig. 1836 (STENDHAL, Lucien Leuwen, t. 3, p. 57 : J'ai mal conduit toute ma vie, répéta-t-il plusieurs fois; je suis dans un bourbier); b) 1677 « conduire un récit, narrer » (Mme DE SÉVIGNÉ, Lettres, éd. M. Monmerqué, t. 5, p. 206); 1690 (FUR. : Ce Poëte a bien conduit l'intrigue de sa comédie); 5. 1851 phys. (NERVAL, Voyage en Orient, t. 3, p. 186 : la fonte est poreuse et conduit moins bien la chaleur que ne le ferait l'acier); 6. mil. XIIIe s. pronom. « agir de telle façon » (HUON LE ROI, Descrissions des religions, éd. A. Långfors, 146). Du lat. class. conducere proprement « mener ensemble » qui dep. le lat. vulg. assuma les sens du mot simple ducere; lat. médiév. [uxorem] conducere « prendre pour femme » ca 1194 ds LATHAM. Fréq. abs. littér. Conduire : 10 036. Conduisant : 348. Fréq. rel. littér. Conduire : XIXe s. : a) 19 146, b) 15 114; XXe s. : a) 11 188, b) 11 512. Conduisant : XIXe s. : a) 533, b) 666; XXe s. : a) 537 b) 344. Bbg. DARM. Vie 1932, p. 131, 133, 146, 194.

conduire [kɔ̃dɥiʀ] v. tr.
CONJUG. je conduis, nous conduisons; je conduisais; je conduisis; je conduirai; je conduirais; que je conduise; que je conduisisse (inus.) conduisant; conduit, conduite.
ÉTYM. Xe; du lat. conducere, de con- (cum), et ducere « conduire ».
1 (Personnes). || Conduire (qqn, un animal) à, en, dans, vers (qqch.), chez (qqn), quelque part, (le) mener (quelque part). Accompagner, diriger, emmener, guider, mener. || Conduire qqn chez le médecin. || Conduire un enfant chez sa grand-mère. || Conduire un ami au restaurant, dans un restaurant. || Conduire un malade à l'hôpital. || Conduire un enfant à l'école. || Conduire un accusé en prison. Escorter. || Conduire des voyageurs à la gare. || Conduire qqn vers la sortie. || Être conduit, se faire conduire quelque part.Conduire un bœuf à l'abattoir, un chien chez le vétérinaire.(Sans compl. de lieu). || Il nous a conduits sans se tromper. || Conduire un aveugle par la main. || Le chien qui conduit un aveugle.
1 En sortant de chez le cardinal, il fut arrêté par un alguazil, et conduit à la tour de Ségovie, où il a été longtemps prisonnier.
A. R. Lesage, Gil Blas, VIII, VI.
2 Je me rappelle qu'elle me conduisit très doucement (…) et qu'elle orienta ses phares (…) de manière qu'ils éclairassent l'allée (…)
Colette, la Naissance du jour, p. 212.
3 Ses relations anglaises venaient le chercher à l'hôtel, le conduisaient à quelque restaurant des alentours de Leicester Square.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. V, XXVI, p. 247.
Conduire des soldats au combat, à l'assaut. Entraîner, mener.Loc. (Vieilli ou par plais.). Conduire sa fille à l'autel. Marier.(1829). Conduire une femme à l'autel, l'épouser.
Par ext. || Conduire les bagages d'un ami à la gare. Apporter, porter.
Littér. Diriger. || Conduire les pas de qqn (quelque part). Guider. || Conduire ses pas vers… Diriger (se).Spécialt. || Conduire la main d'un enfant, pour lui apprendre à écrire. Tenir, guider.Conduire ses invités jusqu'à la porte. Raccompagner, reconduire.
4 (…) vite un flambeau pour conduire M. Dimanche… Voulez-vous que je le reconduise ?
Molière, Dom Juan, IV, 3.
5 De quel autre côté conduiriez-vous vos pas ?
Racine, Alexandre, III, 1.
Littér. || Conduire qqn des yeux, du regard. Accompagner, suivre.
Absolt. || Se laisser conduire. Faire (se laisser faire). || Se laisser conduire comme un enfant : faire preuve d'une docilité extrême.
6 De ces secrets, Madame, on saura vous instruire;
Vous n'avez seulement qu'à vous laisser conduire.
Molière, Tartuffe, IV, 5.
7 Si vous n'avez appris à vous laisser conduire,
Vous êtes jeune encore, et l'on peut vous instruire.
Racine, Britannicus, III, 8.
8 D'ailleurs, les ouvriers ne sont pas les principaux coupables. Ils se laissent conduire comme des enfants par les professionnels du désordre.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. V, p. 298.
2 (1690). Sujet n. de personne; sans compl. de lieu. a Diriger (un animal, un véhicule). || Conduire un troupeau, le mener devant soi. || Conduire des chevaux, une caravane. || Conduire un attelage.
Techn. (manège). || Conduire un cheval de la main. || Conduire un cheval étroit ou large, lui faire parcourir dans le manège, un cercle plus ou moins grand.
Rare. || Conduire un bateau, une barque. Mener, piloter. — ☑ Loc. mod. Conduire, bien conduire la (sa) barque (cit. 7).
Rare. || Conduire une bicyclette ( Monter [à bicyclette]), une moto.
Cour. Mener (un véhicule automobile). || Conduire une voiture, une automobile, un autobus, un taxi, une camionnette (→ Permis, cit. 1).(1904, in Petiot). Absolt. Diriger une automobile. || C'est ma sœur qui va conduire (→ Prendre le volant). || Savoir conduire. || Il conduit bien, rapidement. || Façon de conduire. || Il conduit mal, il conduit comme un pied.Permis (cit. 2) de conduire. || Apprendre à conduire.
9 Votre valet de chambre, celui que vous dites si sûr, sait-il conduire ?
Loti, les Désenchantées, XXVI, p. 164.
Conduire une voiture de course, un avion. Piloter.
b Loc. (1828). Conduire le deuil. Mener.
3 a (1851). Sujet n. de chose. Faire passer, transmettre. || Corps qui conduisent la chaleur, l'électricité ( Conducteur). || Conduire l'eau, la faire aller d'un endroit à un autre par des canalisations. Canaliser, drainer.
b Sujet n. de personne. Techn. (arbor.). || Conduire une futaie, une forêt, l'aménager. || Conduire un arbre, diriger par la taille le développement de sa charpente.
Math. || Conduire une ligne, la faire passer par différents points.
Techn. || Conduire la pierre. || Conduire un mur, le prolonger jusqu'à un endroit déterminé.
4 Faire aller (quelque part). a (Concret). Sujet n. de chose. || Ses traces nous ont conduits jusqu'ici. || Cette route conduit à la ville. Mener. || Cette rue conduit au boulevard. Déboucher (dans).
b (Abstrait; → Conduite, I., B.). Sujet n. de personne. Amener (qqn) à une situation (intellectuelle, morale) nouvelle. || Conduire qqn à de nouvelles idées, à croire que… || Conduire qqn à des connaissances, dans une science. Initier (à), introduire (à).Compl. n. de chose. || Conduire une chose, un projet… à des développements imprévus, à sa fin. Achever, terminer. || Conduire un travail à son point de perfection.
Sujet n. de chose. || Doctrine qui conduit au mysticisme. Aboutir, amener, entraîner, mener. || Ses actions l'ont conduit à la gloire, à l'infamie. || La philosophie conduit à la sagesse.
10 Toutes ces contrariétés, qui semblaient le plus m'éloigner de la connaissance de la religion, est ce qui m'a le plus tôt conduit à la véritable.
Pascal, Pensées, IV, 424.
11 (…) et elle (ma mère) se gardait bien de me conduire dans ces sentiers de la grammaire où elle craignait de s'égarer.
France, le Petit Pierre, XXIX, p. 200.
Sans compl. direct :
12 L'exercice de la vie de l'esprit me semble conduire nécessairement à l'universalisme, au sens de l'éternel (…)
Julien Benda, la Trahison des clercs, III, p. 229.
Allus. littér. (par métaphore) :
13 Aucun chemin de fleurs ne conduit à la gloire.
La Fontaine, Fables, X, 13.
(Passif). || Être conduit (par qqn, qqch.) à qqch. → ci-dessous infra cit. 23.
5 Sujet n. de personne; sans compl. de lieu. Mener, faire progresser (qqch.) selon une direction. || Conduire un récit, une intrigue. || Conduire logiquement, impeccablement un raisonnement ( Raisonner; déduire, induire).
6 (1372). Dr. Faire agir, mener en étant à la tête de. Commander, diriger, gouverner; barre (tenir la), gouvernail (tenir le). || Conduire une armée, une flotte. || Des troupes difficiles à conduire. || L'art de conduire les peuples. Guider. || Conduire une entreprise, une affaire. Administrer, gérer. || Conduire sa maison. || Conduire une entreprise avec autorité, avec compétence, de main de maître. Mener. || Conduire des travaux. Surveiller; conducteur. || Conduire une intrigue, un complot. Comploter. || Conduire un orchestre, un ballet, les diriger.Fig. || Conduire la danse, conduire le bal.Vx (→ ci-dessous, cit. 15). || Conduire un enfant. Éduquer, élever.Avec un compl. second. || Conduire une armée à, vers la victoire. || Conduire les hommes, les peuples à… (→ ci-dessous, cit. 17).Fig. || Conduire la conscience de qqn. Influencer.
14 Dès que la mère Angélique (…) eut connu par quel chemin sûr il conduisait les âmes (…)
Racine, Hist. de Port-Royal.
15 Il est bien étrange que (…) l'on n'aît jamais imaginé d'autre instrument pour les conduire (les enfants) que l'émulation, la jalousie, l'envie, la vanité, l'avidité (…)
Rousseau, Émile, II.
16 (…) l'art de conduire les peuples est plus difficile que celui de les éclairer.
Rousseau, Disc. sur les sciences et les arts, II, p. 23.
17 Ceux qui conduisent les hommes à la conquête des choses n'ont que faire de la justice et de la charité.
Julien Benda, la Trahison des clercs, Avant-propos de la 1re éd., p. 93.
18 Aucune entreprise ne prospère sans l'impulsion d'un homme qui a pour vocation de la conduire (…)
J. Chardonne, l'Amour du prochain, VII, p. 183.
7 (V. 1175). Abstrait. Entraîner. Animer, pousser, soulever. || Les instincts, les tendances conduisent l'homme faible. || Ses passions le conduisent. || La colère conduisait son bras. || Être conduit par la vertu. || La saison conduit le sage.
19 (…) ce même Néron, que la vertu conduit,
Fait enlever Junie au milieu de la nuit.
Racine, Britannicus, I, 1.
20 (…) il (Ch. de Sévigné) lut cet endroit; il fut conduit, comme moi, par les sentiments qu'il inspire (…)
Mme de Sévigné, 1248, 1er janv. 1690.
21 (…) si c'est la raison qui fait l'homme, c'est le sentiment qui le conduit.
Rousseau, Julie ou la Nouvelle Héloïse, III, Lettre VII, p. 326.
22 Quinette n'osait jurer qu'il n'avait pas obéi à quelque impulsion aussi aveugle que celle qui conduit les criminels à un traquenard de police.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. II, VIII, p. 80.
(1080). || Conduire (qqn) à (un sentiment, un comportement). || Conduire qqn au désespoir. Acculer, réduire. || Conduire qqn à l'erreur. Induire. || Conduire qqn à ses raisons. Convaincre, persuader.
23 Vaincre les êtres et les conduire au désespoir est facile.
A. Maurois, Climats, I, XXII, p. 148.
(Passif). || Être conduit à… (et inf.). || Je suis conduit à vous parler ainsi…. || Je suis conduit à conclure que… || Cela me conduit à vous confier ce secret. Amener, entraîner, porter.
tableau Verbes exprimant une idée de mouvement.
——————
se conduire v. pron.
ÉTYM. (Mil. XIIIe, sens 2.).
1 Vieilli. Se conduire soi-même. || Dans l'obscurité, on ne voit pas pour se conduire.
24 La nuit est avancée (…) Je ne vois point à me conduire.
Molière, George Dandin, III, 1.
25 À présent, on voit à se conduire, et nous trouverons bien une maison qui nous ouvrira (…)
G. Sand, la Mare au diable, X, p. 88.
2 Cour. Se comporter. Agir. || Les façons de se conduire. Conduite. || Se conduire bien, mal. || Se conduire vaillamment, courageusement. || Tâchez de vous bien conduire. || Conduisez-vous avec modération, avec prudence. || Se conduire comme en pays conquis.Savoir se conduire : bien se conduire, se conduire conformément au savoir-vivre. || Il ne sait pas se conduire en société.
26 Et maintenant, rois, conduisez-vous avec sagesse !
Bible (Segond), Psaumes, II, 10.
27 Prétendrais-tu nous gouverner encor,
Ne sachant pas te conduire toi-même ?
La Fontaine, Fables, VI, 6.
28 En dehors de cette conception immorale de ses rapports avec les hommes, il se conduisait dans la vie avec une certaine loyauté (…)
P. Mac Orlan, la Bandera, V, p. 63.
3 (Passif). Être conduit, dirigé. || Cette voiture se conduit facilement.(Abstrait) :
29 Je sais bien comment ces affaires-là se conduisent (…)
G. Sand, François le Champi, XIX, p. 134.
CONTR. Abandonner, laisser. — Obéir.
DÉR. Conduiseur, conduit, conduite.
COMP. Éconduire, reconduire.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • conduire — CONDUIRE. v. a. Mener, guider, faire aller. Il se dit Des hommes. Conduire quelqu un. Conduire un aveugle. Conduire des voyageurs. Il prit des guides qui le conduisirent. f♛/b] Il se dit Des animaux. Conduire des chevaux, conduire des mulets,… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • conduire — CONDUIRE. v. act. Mener, guider, faire aller. Ainsi il se dit des hommes. Conduire quelqu un. conduire un aveugle. conduire quelqu un par pays. conduire des voyageurs. il prit des guides qui le conduisirent. Il se dit des animaux. Conduire des… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • conduire — Conduire, et Gouverner, Gubernare quasi secum ducere. Aisé à mener, traicter et conduire, Ductilis, Coereus flecti. Estre conduit à ressembler son pere, Deduci ad morem patris. Se conduire sagement, Cautionem adhibere. Conduire à bien, Ad frugem… …   Thresor de la langue françoyse

  • CONDUIRE — v. a. Mener, guider, faire aller. Il se dit en parlant Des personnes. Conduire quelqu un. Conduire un aveugle. Conduire des voyageurs. Il prit des guides qui le conduisirent. Conduisez monsieur à sa chambre. Je vais vous conduire auprès d elle.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • conduire — (kon dui r ), je conduis, nous conduisons ; je conduisais ; je conduisis ; je conduirai ; je conduirais : conduis, conduisons ; que je conduise, que nous conduisions ; que je conduisisse ; conduisant ; conduit, v. a. 1°   Faire aller en allant… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • CONDUIRE — v. tr. Mener, guider, diriger vers un but un être ou une chose. Conduire un aveugle. Conduire des voyageurs. Il prit des guides qui le conduisirent. Conduisez monsieur à sa chambre. Je vais vous conduire auprès d’elle. Il se laissa conduire en… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Conduire —          ARISTOPHANE     Bio express : Auteur comique grec ( 450/ 386)     «Vois donc les orateurs dans les cités : tant qu ils sont pauvres, la justice préside à leur conduite envers le peuple et envers l État ; mais une fois enrichis des… …   Dictionnaire des citations politiques

  • conduire — vt. (un attelage, des animaux domestiques) ; conduire // diriger // faire marcher conduire un attelage de vaches ou de boeufs ; aiguillonner le bétail : aklyi <accueillir> vt. (Albanais.001, Balme Si.), aklywêdre (Alex), aklywi (Gruffy) ;… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • conduire — reguliuoti statusas T sritis automatika atitikmenys: angl. control; govern; pilot; regulate vok. einstellen; führen; leiten; lenken; lotsen; Regeln; regulieren; Steuern rus. регулировать; управлять pranc. conduire; piloter; régir; régler …   Automatikos terminų žodynas

  • conduire — фр. [кондюи/р] дирижировать …   Словарь иностранных музыкальных терминов


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.